Je me suis encore lâché.

J’ai une fois de plus fait jouir Hector et me suis encore régalé de sa semence.

Je l’ai trouvé encore plus réceptif.

Je me demande s’il n’attend pas que je lui propose ma couche.

J’en meure d’envie, mais je ne suis toujours pas prêt à prendre le risque de tout perdre.